ACCUEIL        INTRODUCTION        CHRONOLOGIE        BCV INTERNATIONAL        SWISS COPYRIGHT        QU'EST-CE QU'UN MENSONGE?

Image: Banque Cantonale Vaudoise in Morges, Place de l'Hôtel-de-Ville 2

 Quelques mots à propos de moi ...

Au début de l’année 2016, j’ai voulu me lancer dans l'entrepreneuriat pour devenir indépendant et j’ai démarré le processus de recherche de financement par le biais d'un institut de crédit. Pour ce faire, j'ai élaboré un business plan comprenant un volet financier dont la viabilité financière avait été approuvée par mon comptable d’entreprise.

 

...  et sur ce site

Avec ce site web, je désire informer tout le monde sur la manière dont la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) traite ses clients. Ces pages sont écrites sur la base de ma propre expérience. Dans le même temps, j'aimerais avertir les autres potentiels clients de la BCV sur leurs méthodes et leurs déclarations, avant que d’autres dommages puissent être causés.

 Une demande de crédit pour une start-up ne devrait pas poser de problème ...

 

Au début de l’année 2016, j’ai voulu me lancer dans l'entrepreneuriat pour devenir indépendant et j’ai démarré le processus de recherche de financement par le biais d'un institut de crédit. Pour ce faire, j'ai élaboré un business plan comprenant un volet financier dont la viabilité financière avait été approuvée par mon comptable d’entreprise.

Après avoir jugé positivement mon dossier, mon comptable a pris soin d’organiser un rendez-vous de consultation avec un employé de la BCV à Morges, Hôtel-de-Ville. La BCV à Morges est le centre de compétence régional qui propose des consultations pour les différentes demandes de ses clients. Le directeur régional spécialisé dans les PME, M. Patrick Blanc, a aussi la double-casquette de directeur adjoint de l’agence BCV à Morges.

 

Selon sa propre déclaration, BCV possède une clientèle de 370.000 clients [1]. Le PDG de la BCV, M. Pascal Kiener, a déclaré que la BCV était LA banque pour les PME [2]. En outre, le PDG de la BCV a déclaré dans une autre interview que, grâce à la forte réduction des frais liés à l’administration, les consultants-clients de la BCV ont gagné 30% de temps supplémentaire dédiés à la relation-clients. Cela signifie notamment que grâce à cette « excellence opérationnelle », les prêts hypothécaires privés peuvent être finalisés à 100% en moins d'une semaine [3].

 

Lors du même entretien daté d’octobre 2014, le PDG M. Kiener a déclaré que la BCV avait comme objectif futur de se démarquer sur le marché grâce à la qualité de leurs services [3].

 

Au lieu de recevoir -comme prévu initialement à cause des promesses effectuées et des attentes qui en découlent- une consultation rapide et compétente, ma demande de crédit s'est transformée en un océan de confusion, de frustration et de désespoir, avec pour seule conclusion la perte de toute confiance que je puisse avoir en la BCV.

 

Le traitement de ma demande de crédit a nécessité 5 mois

 

En raison des faits décrits ci-dessus, la BCV semblait être la banque idéale pour mon projet. Je pouvais attendre d’eux un service rapide, simple et compétent.

 

Selon moi, il n'y a absolument aucune raison rationnelle ni plausible pouvant expliquer les 5 mois de délai de traitement imposés par cet institut de crédit (de début-mars 2016 jusqu'à ce que la Banque Cantonale Vaudoise émette un refus rédigé à la mi-août 2016). En outre, les motifs énoncés dans la lettre de refus officielle ont tous été discrédités (!) et réfutés (!) par des faits énoncés par mon comptable d'entreprise ainsi qu'ultérieurement par mon avocat.

 

Ladite lettre de rejet que j'ai reçue m’a seulement été remise car j'ai utilisé l’avocat de mon assurance de protection juridique. Mes nombreuses tentatives personnelles pour recevoir une déclaration écrite énonçant les raisons du refus ont été un échec en raison de la réticence dû au manque de volonté de la BCV !

 

Le consultant, M. Christophe Meylan, n’a pas jugé qu’il était de sa responsabilité de me faire parvenir une déclaration écrite concernant les motifs du refus.

 

Ni M. Raynald Mayor (le fondé de pouvoir), ni M. Patrick Blanc (le directeur adjoint), n’ont été en mesure d’effectuer une déclaration écrite sans la demande de mes avocats !

Quelles raisons pourraient expliquer un délai de traitement de 5 mois ?

 

Comment peut-on parler d’« excellence opérationnelle » [3] lorsque la « deuxième plus grande banque cantonale de Suisse »[5], qui est également la « quatrième plus grande banque » suisse [4], a besoin de 5 mois pour traiter les demandes de crédits commerciaux ?

 

Est-ce donc là la qualité de service évoquée par le PDG de la BCV, M. Pascal Kiener, avec laquelle la banque souhaite se démarquer ?  [3]

De mon point de vue, il est tout simplement impossible de comprendre comment la BCV a pu avoir besoin de 5 mois pour traiter et finir par émettre une justification écrite, étant donné que mon business plan ne portait pas sur un concept commercial très complexe, mais qui pourrait plutôt être considéré comme un concept « standard ».

 

Se positionnant comme la banque pour les PME [2] du canton de Vaud, ainsi que son "centre de compétence régional", la BCV à Morges Hôtel-de-Ville devrait disposer de spécialistes et d’une expertise [12,14] capables d'assurer un processus de crédit financier simple et rapide. [13]

 

Il est également étonnant (rétrospectivement) que, durant la totalité du temps de traitement de la demande, pas une seule réunion de consultation, proposition de financement ou enquête n'a été effectuée à propos du concept commercial en lui-même ou bien du concept financier approuvé par mon comptable commercial.

 

En raison de l’absence d’enquête, je n'ai pas jugé nécessaire d'apporter des modifications ou des corrections à mon concept d'entreprise.

Cela me laisse face à deux conclusions possibles:

 

1. Il n'y avait absolument rien à reprocher à mon business plan, ou

2. Mon business plan a été (délibérément) non traité, voire même totalement ignoré

    Quelles ont été les raisons ?

Sur quel concept commercial repose mon business plan ?

 

En supposant que la BCV a délibérément fait en sorte de ne pas traiter mon business plan, la question qui subsiste est : quelles sont les raisons à l’origine de cette décision ?

Mon business plan est décrit comme un service de repassage sur Internet avec une externalisation de ses services dans un pays de l'UE. Cet aspect me permet d’offrir des tarifs intéressants à mes clients et de proposer mes services à une base de clientèle plus large. Compte tenu des relations économiques étroites entre la Suisse et l'Union Européenne grâce à des contrats bilatéraux, mon concept d'entreprise était tout à fait réalisable en-dehors des frontières suisses.

 

Protectionnisme suisse ?

 

Même si des organismes gouvernementaux officiels, comme SECO, font régulièrement remarquer que SECO s'engage dans une économie suisse ouverte [6],], le « protectionnisme suisse » [7] demeure souvent évoqué dans les médias suisses.

Qu'il s'agisse d'un protectionnisme politique [7], lobbyiste [11] ou industriel [8] Protektionismus, ils partagent tous le même objectif de « désavantager les opérateurs étrangers sur le marché intérieur afin de protéger le marché intérieur ». [9]

KLV Verlag désigne même « de nombreux cartels du marché privé » et un « haut degré de protectionnisme » (= mesures visant à protéger sa propre économie) « comme des particularités du marché suisse ». [10].

 

Je voudrais souligner, au moyen de la séquence chronologique de ma demande de crédit de 5 mois, les actions de la BCV, qui de mon point de vue, suggèrent l’idée du protectionnisme.

J'aimerais donner la possibilité à tous les lecteurs de se forger leur propre opinion à la lecture de ces documents.

 

Je serais ravi que vous partagiez vos expériences avec moi. Si vous avez rencontré des circonstances similaires ou autres, merci de me contacter.

Continuer: Séquence chronologique

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________

Einzelnachweise / Fussnoten:

1. Internetseite Banque Cantonale Vaudoise, BCV (2017)
    370 000 Vaudois nous font confiance
    [Online im Internet:] URL: https://www.bcv.ch/La-BCV [Stand 14.06.2017]

2. Tribune de Genève (2015)

    Online Ausgabe 19.02.2015
    La BCV affiche un bénéfice net en hausse de 6% en 2014
    [Online im Internet:] URL: http://www.tdg.ch/economie/entreprises/bcv-affiche-benefice-net-hausse-6-2014/story/12382649?track [Stand 14.06.2017]

 

3. Treffpunkt der Finanzwelt finews.ch (2014)

    Online Ausgabe Donnerstag, 09. Oktober 2014
    BCV-CEO: «Banken leben noch in der Steinzeit»
    [Online im Internet:] URL: http://www.finews.ch/news/banken/16472-bcv-pascal-kiener-effizienz-ablaeufe-prozesse-steinzeit [Stand 14.06.2017]

4. Stefan Bichsel, Generaldirektor, Banque Cantonale Vaudoise (BCV) 2016
    Interview, 20. November 2016 fundplat.com
    «Wir gehören zu den 25 sichersten Banken der Welt»
   [Online im Internet:] URL: https://www.bcv.ch/content/download/14164/228892/version/2/file/Fundplat_Interview_Stefan_Bichsel_BCV_2016_11_21.pdf [Stand 14.06.2017, 11:51]

5. Wikipedia.org (2015)
    Banque Cantonale Vaudoise

    [Online im Internet:] URL: https://de.wikipedia.org/wiki/Banque_Cantonale_Vaudoise

6. Staatssekretariat für Wirtschaft SECO
    Rubrik: Zusammenarbeit Wirtschaftsbeziehungen
    [Online im Internet:] URL: https://www.seco.admin.ch/seco/de/home/Aussenwirtschaftspolitik_Wirtschaftliche_Zusammenarbeit/Wirtschaftsbeziehungen.html [Stand 14.06.2017, 17:58]

 

7. Handelszeitung Online Ausgabe
    David Vonplon, 09.03.2017
    Schweizer Protektionismus - warum er so gefährlich ist
    [Online im Internet:] URL: http://www.handelszeitung.ch/politik/schweizer-protektionismus-warum-er-so-gefaehrlich-ist-1357368 [Stand 14.06.2017, 16:38]

 

8. Neue Züricher Zeitung (NZZ) Online Ausgabe
    Martin Lanz, 25.9.2012
    Rückfall in protektionistische Muster
    [Online im Internet:] URL: https://www.nzz.ch/rueckfall-in-protektionistische-muster-1.17639370 [Stand 14.06.2017]

9. Wikipedia.org
    Protektionismus
    [Online im Internet:] URL: https://de.wikipedia.org/wiki/Protektionismus [Stand 14.06.2017]

10. KLV Verlag AG
      15.5 Vor- und Nachteile des Wirtschaftsstandortes Schweiz
      [Online im Internet:] URL: http://www.klv.ch/img/cms/PDF_Downloads/Down-VWL/WG_theorie_08_Grund.pdf [Stand 14.06.2017, 18:29]

11. Neue Züricher Zeitung (NZZ) Online Ausgabe
      René L. Frey 16.6.2015
      Warum die Agrarlobby so mächtig ist
      [Online im Internet:] https://www.nzz.ch/wirtschaft/warum-die-agrarlobby-so-maechtig-ist-1.18562932 [Stand 14.06.2017]

12. Internetseite Banque Cantonale Vaudoise, BCV (2017)   

     Creer-une-entreprise 

     [Online im Internet:] URL: https://www.bcv.ch/Entreprises-et-institutions/Creer-une-entreprise [Stand 23.06.2017]

13. Internetseite Banque Cantonale Vaudoise, BCV (2017)

     Avoir un fonds de roulement

     [Online im Internet:] URL: https://www.bcv.ch/Entreprises-et-institutions/Financer-votre-projet/Avoir-un-fonds-de-roulement [Stand 23.06.2017]

14. Internetseite Banque Cantonale Vaudoise, BCV (2017)

     Où nous trouver

     [Online im Internet:] URL: https://www.bcv.ch/La-BCV/A-propos-de-nous/Ou-nous-trouver/Nos-agences/Morges-Hotel-de-Ville [Stand 23.06.2017]

 

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Google+ Icon
  • Schwarz Blogger Icon
  • Schwarz YouTube Icon